30.09.22 – Le Prix Vialatte 2022 décerné à Philippe B. Grimbert

Le prix Vialatte 2022 a été décerné à Philippe B. Grimbert, pour “La revanche du prépuce”, paru cet été aux éditions Le Dilettante.

Visuel slider

C’est un lauréat qui colle parfaitement à la définition originelle : le prix Alexandre Vialatte se fixe pour objectif de “récompenser un écrivain de langue française dont l’élégance d’écriture et la vivacité d’esprit devront être source de plaisir pour le lecteur”. Son travail devra compter “un peu de fantaisie et de malice, une érudition qui ne donne pas de leçon” et permettre la découverte d’un auteur “notoirement méconnu”.

Philippe B. Grimbert, auteur de “La revanche du prépuce” (éditions Le Dilettante) a séduit les membres du jury du Prix Vialatte 2022 pour toutes ces raisons-là.

Professeur de médecine à la ville (il dirige le service de néphrologie et de transplantation au CHU de Créteil), celui qui signe, ici, son troisième roman plonge le lecteur dans une saga familiale très singulière. Avec une ironie mordante et un humour détartrant.

À travers ce choix d’un auteur, le jury a également tenu à mettre à l’honneur son éditeur, Dominique Gaultier qui a, à de nombreuses reprises, manifesté son intérêt pour l’oeuvre d’Alexandre Vialatte.

Créé, il y a une douzaine d’années, à l’initiative du journal La Montagne dont il a été longtemps chroniqueur, le Prix Vialatte est doté de 6.105 €, soit “la somme de la longueur du fleuve Congo et de la hauteur du Puy de Dôme…”.

Il est, aujourd’hui, coorganisé par La Montagne et la Société des Hôtels littéraires (Hôtel Alexandre Vialatte).

Dans sa dernière sélection, rendue publique début septembre, le jury avait retenu quatre auteurs :

  • – Anne Akrich, pour “Le sexe des femmes” (Gallimard) ;
  • – Philippe B. Grimbert, pour “La revanche du prépuce” (Le Dilettante) ;
  • – Judith Housez, pour “Chateaubriand à Saint-Tropez” (Les Equateurs) ;
  • – Bernard Quiriny, pour “Portrait du baron d’Handrax” (Rivages).
visuelvialatte2022okPour rappel, le jury est composé de Claudette Vialatte, épouse de Pierre Vialatte, aujourd’hui décédé, fils d’Alexandre; Philibert Humm, lauréat du prix 2021, secrétaire général du prix 2022 ; Jacques Letertre, président de la Société des Hôtels littéraires et de l’Hôtel littéraire Alexandre Vialatte ; Patrick Besson, écrivain et chroniqueur au magazine Le Point ; Jean Brousse, éditeur, membre permanent ; Hervé Gaymard, ancien ministre, grand admirateur de l’œuvre de Vialatte ; Astrid Eliard, romancière et essayiste, ancienne chroniqueuse au Figaro littéraire, enseignante à Clermont-Ferrand ; et Florence Sultan, directrice de Centre France livres et des éditions de Borée.


Contact 
Presse :

Direction de la communication du groupe Centre France : 04.73.17.19.59


* Acteur majeur de la presse de proximité, le groupe Centre France affiche un chiffre d’affaires de 185 M€ en 2020 et compte 1.850 salariés répartis dans dix activités : presse, agence de presse, conseil et formation, e-commerce, édition de livres, événementiel, industrie et portage, innovation et incubation, publicité et solutions média, solutions pro et collectivités. La maison mère du groupe est La Montagne SA.
Fort de ses huit titres quotidiens (Le Berry Républicain, L’Echo Républicain, L’Eveil de la Haute-Loire, Le Journal du Centre, La Montagne, Le Populaire du Centre, La République du Centre, L’Yonne Républicaine) et ses neuf hebdomadaires, le groupe Centre France assure une présence éditoriale sur quinze départements dans quatre régions.
La maison mère du groupe est La Montagne SA.

Plus d’infos sur le Groupe Centre France, ses activités et ses 1.850 salariés : www.centrefrance.com